Loading...
Alexandre Mahout2017-09-15T12:23:17+00:00
Alexandre Mahout
Alexandre MahoutHead of Music & Publishing chez EuropaCorp
Alexandre Mahout Après un passage au Berklee College of Music (Boston) où il étudie la guitare jazz et l’arrangement, Alexandre Mahout intègre à son retour des Etats-Unis l’ESC Rouen, puis le Master de finance de l’ICADE à Madrid.
Il débute sa vie professionnelle chez Radio Nova, puis continue au sein du département Jazz & World de Warner Music. A cette occasion, il travaille sur les albums de Bebel Gilberto, Joshua Redman ou du pianiste Brad Mehldau.

Suite à sa rencontre avec Luc Besson, il rejoint son studio EuropaCorp en tant que chargé de production au département musique. En 2008, après avoir travaillé avec Éric Serra, Massive Attack ou le groupe Archive, il devient responsable des productions musicales de ce qui est alors le 1er studio de cinéma européen.
Aujourd’hui à la tête de la division musique & publishing d’EuropaCorp, Alexandre dirige la fabrication d’une dizaine de musiques de film par an (avec les compositeurs Alexandre Desplat, Craig Armstrong, mais aussi Iggy Pop et Pharrell Williams notamment), depuis le choix du compositeur au mixage de la musique originale en passant par la gestion marketing des sorties.
Avec EuropaCorp, il a produit les bandes originales des films « Taken 3 » et « Lucy » (réal. Luc Besson) en collaboration avec Eric Serra et Damon Albarn, mais aussi l’album « Un Monstre à Paris » interprété par Vanessa Paradis, -M- et Sean Lennon, ainsi que le clip « La Seine » qui remporte la Victoire de la Musique du meilleur vidéoclip en 2012. Il vient de terminer les enregistrements de la musique symphonique de « Valerian et la Cité des mille planètes » (réal. Luc Besson), plus important budget de l’histoire du cinéma européen et prépare la musique du prochain long-métrage de Thomas Vinterberg, « Kursk » avec Léa Seydoux.

Alexandre est également vice-président du conseil d’administration de la SPPF (Société Civile des Producteurs de Phonogrammes en France) depuis 2012.