En appliquant au spectacle vivant le concept du circuit court, certain·e·s acteur·rice·s culturels, notamment les festivals, mettent en place une mini révolution qui permettra de répondre pratiquement et concrètement à des enjeux de société actuels, comme par exemple la réduction de l’empreinte carbone des festivals ou encore la mise en avant des talents locaux.
Le collectif des festivals bretons a été l’une des premières organisations à réfléchir à la mise en place de ce dispositif. Retour d’expérience et perspectives d’avenir pour cette initiative indispensable.

Vendredi 24 septembre à La Gaîté Lyrique
Grande Salle – Niveau R2