Tandis que les musiques électroniques sont devenues l’apanage, en majorité, de publics et professionnel·le·s masculins, blanc·he·s, hétérosexuel·le·s et bourgeois·es, cette conférence introductive aura vocation à rappeler les origines de ces mouvements : politisés, contestataires, issus des communautés afroméricaines et LGBTQIA+.

Mercredi 22 septembre à La Gaîté Lyrique
Grande Salle – Niveau R2