Description du projet

Secret le mieux gardé de l’underground français, Bernard Szajner n’entre pas dans les « cases » : artiste, créateur, concepteur, compositeur, scénographe, chorégraphe, scénariste, interprète… Pour cette création au Centre Pompidou, en collaboration avec Technopol, il bouscule nos sens en manipulant une trame d’éléments sonores et visuels à l’aide d’une interface homme/machine créée pour l’occasion. Dans une quête de synergie musicale et visuelle, Bernard Szajner est accompagné d’Almeeva (projet solo de Gregory Hoepffner, batteur du groupe Kid North) et de l’architecte et plasticienne Laurence Lenoir.

Suivi d’un entretien avec Bernard Szajner pour en savoir plus sur l’artiste et le processus de création d’Evolution, par Fabrice Bonniot.

LIVESTREAM GLOWBL

glowbl


Suivez la performance exceptionnelle de Bernard Szajner aka Z au Centre Pompidou et échangez vos impressions avec les autres internautes.
Connectez vous à 20h30 sur http://glowbl.com/infinemusic-zakabernardszajner

 

BERNARD SZAJNER

Compositeur, Bernard Szajner a sorti cinq albums de musique électronique innovante et avant-gardiste entre 1979 et 1983. Il a fait ses armes auprès d’artistes tels que Pierre Henry, Olivier Messiaen, Magma, Gong, Stomu Yamashta ou encore The Who. Dans les années 1970, il devient l’un des pionniers de l’utilisation artistique des technologies laser. En 1980, il s’inspire du roman Nova de Samuel Delany pour créer la harpe laser (ou « Syeringe »). Cet instrument inversant la relation classique entre musique et lumière, la seconde entrant au service de la première offre plus de libertés musicales qu’un synthétiseur classique grâce à un nombre plus important d’octaves et une utilisation toute particulière de la gestuelle. L’audio et le visuel sont alors engagés dans une relation d’interdépendance unique. Jean-Michel Jarre en commande une à Bernard Szajner à l’occasion de sa tournée en Chine. Bernard Szajner a depuis abandonné la harpe laser pour ses performances personnelles, mais il continue à développer d’autres instruments audiovisuels, en utilisant des dispositifs innovants comme le tactile ou l’holographie. Vers la fin des années 1980, il se tourne vers les arts plastiques et numériques, la scénographie et le théâtre.

ALMEEVA (Grégory Hoepffner)

Almeeva est le projet solo de Gregory Hoepffner, batteur du groupe Kid North. Graphiste de formation, Grégory Hoepffner se définit avant tout comme compositeur et instrumentiste. Il varie constamment ses expériences musicales en composant et jouant, seul ou en groupe, divers instruments, dont des synthétiseurs, de la batterie ou de la guitare, jouée le plus souvent avec un archet. Adepte des expériences diverses, il a participé à de nombreux remix pour des groupes français comme Jean jean, Puce Moment ou Sundrugs.

LAURENCE LENOIR

Architecte et plasticienne exposée à Paris, Londres et Berlin, Laurence Lenoir collabore depuis une dizaine d’années avec Bernard Szajner en tant que créatrice vidéo. Elle rejoint sa quête d’une synergie musicale et visuelle en utilisant ses connaissances spatiales d’architecte et son sens de l’image de plasticienne.

Avec le soutien du Red Bull Studios paris dans le cadre duquel Bernard Sajzner bénéficie d’un temps de création en résidence.

« Les Spectacles vivants – Centre Pompidou » 

Réédition de Visions Of Dune – concept-album
Sorti 25 août 2014
Basé sur Dune, la série de livres culte de l’écrivain Frank Herbert, ce concept album de
Bernard Szajner est originellement sorti en 1979. Visions of Dune est un classique rare de la
musique synthétique, réédité aujourd’hui par le label InFiné.
Si le créateur a bénéficié d’une reconnaissance toute méritée, le musicien est resté dans
l’ombre alors qu’il est aujourd’hui considéré comme une référence par les personnalités
majeures de la musique électronique actuelle.
Aujourd’hui, la réédition de cet album s’impose comme une évidence. L’ambition du label
InFiné est de réparer cet oubli en permettant de redécouvrir le travail de ce pionnier toujours
trop avant-gardiste pour être entièrement apprécié.

 

INFOS PRATIQUES

Jeudi 18 septembre 2014, à 20h30
Centre Pompidou – Grande salle
Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
Tarif : 18€, 14€ (tarif réduit)

BILLETTERIE 

Event Paris Electronic Week