Maison de la culture du Japon à Paris

Aya Soejima

Consultante Freelance

Consultante freelance pour le spectacle vivant à la Maison de la culture du Japon à Paris (MCJP) depuis 2009, elle contribue activement à la révélation d’artistes japonais du milieu du théâtre, danse et musique en France. En 2012, elle coordonne l’accueil au Théâtre du Chatelet du projet The End, opéra de Vocaloïd (Miku Hatsune) de Keichiro Shibuya. En 2015, elle relie sa passion pour la techno avec la MCJP. En invitant des DJ comme Ken Ishii, Hifana ou Takkyu Ishino, la MCJP organise tous les ans avec le collectif Take Hit, la soirée all night long « Tokyo Hit ».

Professionnellement active en France depuis 2000, après un stage au bureau du Festival d’Avignon, c’est au Théâtre national de Chaillot (direction Ariel Goldenberg) qu’Aya Soejima commence sa carrière professionnelle. Après deux ans au service production à Chaillot, elle intègre la Cie DCA dirigé par le chorégraphe Philippe Decouflé. Au sein du bureau Kajimoto Music à Paris, elle travaille sur la tournée au Japon de Les Paladins, opéra baroque des Arts Florissants et la Cie Montalvo-Hervieu ainsi que sur l’exportation de cinq éditions de La Folle journée de Nantes au Japon.

Son livre d’entretien avec le danseur de butô, Akaji Maro « Danser avec l’invisible » (Michel Archimbaud / Riveneuve éditions), reçoit le prix de la critique 2017/2018.