Perchépolis – Château Perché

Samy El Moudni

Fondateur et directeur artistique

Samy El Moudni, né le 13 août 1992 à Clermont Ferrand, est le fondateur de Perchépolis et du Château Perché Festival. Festival devenu incontournable pour tout amateur de musique techno ou d’expérience sensorielle intense, mais également pour tout Auvergnat fier de son patrimoine, cet événement réussit le pari fou de créer un trait d’union entre l’Auvergne et Berlin, sous le prisme de la musique et de la culture.

Derrière ce concept inédit et ce développement rapide qui a tous les airs d’une success story, se cache un Alumni des CPGE du lycée Blaise-Pascal ! Retour sur ce parcours atypique.

Etape #1 Clermont-Lille : aller simple

Au printemps 2012, après deux années passées dans les salles du bâtiment 3 en ECE, Samy réussit brillamment les épreuves du concours et se retrouve admis à l’EDHEC à la rentrée. Dès les premières semaines, il s’investit sur la scène associative et rejoint le Chti, association phare de l’école, avant de devenir « roadie » (i.e. bénévole) lors de la Course Croisière EDHEC. Il se familiarise ainsi avec l’organisation d’événements de taille. D’un point de vue académique, il choisit de se spécialiser en Corporate Finance et rejoint le campus de Nice avant d’effectuer son année de césure à Berlin.

Etape #2 L’aventure berlinoise et les balbutiements entrepreneuriaux

Berlin devient vite un nouveau terrain de jeux… et un terreau fertile qui donne naissance aux premiers projets de Samy. A 22 ans seulement, il crée Le Cirque de la Truffe, service de restauration opérant lors d’événements culturels alternatifs. Mettant en pause cette première activité en janvier 2015, il rebondit rapidement et fonde l’association amicale BPM, qui ne tarde pas à dévoiler son premier projet : « Château Perché Festival ». Capitalisant sur l’effervescence de la scène berlinoise et sur les nombreux contacts qu’il y a tissés pendant près d’un an, Samy souhaite alors transposer cet univers décalé… au pays des Volcans !

Etape #3 Le retour aux sources et le décollage

Février 2015. Le ton est donné. La première édition de ce festival d’un genre nouveau aura lieu au mois d’août, coûte que coûte. Après moult entretiens infructueux auprès de châtelains locaux, Samy fait une rencontre décisive, celle de la propriétaire du château de Chazeron, situé à Loubeyrat (63). Cette propriétaire ouverte d’esprit et très proche du milieu artistique lui ouvre les portes de ce domaine remarquable. Pendant 24 heures non-stop, les 14 et 15 août 2015, les coeurs des festivaliers battent à l’unisson. Le haut de la cour du château offre un spectacle merveilleux sur la plaine de la Limagne et les monts du Forez, dont les contours s’effacent progressivement à la tombée de la nuit. Les habitants du village sont ébahis de voir ces visiteurs d’un genre nouveau, venus des quatre coins de l’Auvergne et de l’Europe pour partager cette expérience musicale et culturelle, où l’esprit berlinois s’invite dans des pierres chargées d’Histoire. C’est une réussite incontestable !

Quelques mois plus tard seulement, c’est au tour du château de Busset (03) d’accueillir le festival pour une deuxième édition. Parmi les 2600 festivaliers, on compte alors 55% de personnes non-auvergnates. Le rayonnement de la région auprès d’un jeune public européen est assuré ! Cerise sur le gâteau : pas de frites industrielles au stand de restauration… mais de la truffade maison, servie par les mamans des organisateurs ! Si le festival permet de faire découvrir le patrimoine et les paysages auvergnats, pas question d’oublier de mettre l’honneur la gastronomie !

La troisième édition prend une toute autre ampleur. Cette fois-ci, il s’agira de 3 jours de festival, les 13-14-15 août 2016, dans le célèbre château de Ravel (63). Cette édition réunira 150 artistes, à la pointe dans les disciplines proposées. « L’idée, à court terme, est de progresser qualitativement dans ce que nous proposons. […] A moyen terme, nous aspirons à devenir le meilleur festival européen du genre » nous confie Samy.

Ce jeune étudiant, que tout destinait à commencer une carrière à temps plein dans un poste en Finance, s’est lancé le pari fou de bousculer la scène clermontoise et de rendre à sa région ce qu’elle lui avait apporté. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’un franc succès !

Etape #4

La confirmation La quatrième édition à Ainay le vieil réunit plus de 6 000 personnes par jours, 8 scènes, 180 artistes, Le Monde parle du projet.

Etape #5

Toujours plus loin Malgré l’annulation de dernière minute de  la première représentation de Transverberare par la Préfecture de police qui devait se tenir un jour plus tôt, le Château Perché Festival est maintenu rassemble 9 000 personnes les 10, 11 et 12 août 2018 au château d’Avrilly.