Loading...
« Track ID » – Le concept d’album est-il dépassé ?2017-09-19T16:40:19+00:00

Conférence

Vendredi 22 septembre (14:30-15:45) / Auditorium

« Track ID » – Le concept d’album est-il dépassé ?

« Track ID ? » : cela pourrait être le slogan de cette nouvelle génération de chineurs qui affluent dans les groupes Facebook. La quête du titre donc, mais quid de la quête de l’album ?

Petite histoire (très) résumée de l’album :

  • 1948, l’album voit le jour.
  • 1964 création de la cassette audio qui entre dans les familles.
  • 1976, sortie d’Oxygène de Jean-Michel Jarre, plus gros succès de l’histoire de la discographie française (18M d’exemplaires vendus).
  • 1983, Mise sur le marché européen du Compact Disque (CD)
  • 1999, Napster voit le jour suivit par iTunes en 2003, l’album perd peu à peu de la vitesse au profit du single et aujourd’hui du streaming.
  • 2013, malgré la crise du disque, Random Access Memories des Daft Punk devient officiellement l’album le plus vendu du siècle en France.

C’est le début du déclin. En 2007, la France voit ses ventes de disques reculées de 17%, chiffre historique en Europe.

Dans une époque où la playlist est prédominante, le format de l’album a-t-il encore de la pertinence ?  Bien sûr, le format court (EP, single) a toujours été privilégié dans la musique électronique, bien que quelques exceptions existent (Orbital, Chemical Brothers, Underworld, Daft Punk, Air…). Or le format de l’album permet aux artistes de concevoir un objet artistique différent, avec une histoire mais aussi une entité économique regroupant plusieurs sorties d’EPs ou de singles.


Dans ces conditions, doit-on imaginer que le format de l’album est menacé ?  Quelle est la place de l’album en 2017 et surtout a-t-il encore un avenir ?

🇬🇧🇫🇷

Speakers

Madben
MadbenArtiste
Patrice Bardot
Patrice BardotDirecteur des rédactions de Tsugi
Sulinna Ong
Sulinna OngGlobal Vice President - Artist Marketing chez Deezer
Eamonn Forde
Eamonn FordeModérateur